Les réseaux telluriques

Les réseaux telluriques sont des champs scalaires (éthériques) stationnaires. Ils sont produits par les vibrations des métaux. Ils apparaissent sous l’aspect d’un maillage, formant des bandes continues qui font le tour de la terre. Ils ont deux orientations principales. Ils constituent un réseau d’énergie et d’information.

Les réseaux se détectent avec la variation sonore, les baguettes, le pendule ou à la main.

Les croisements (nœuds) sont dévitalisant. L’effet pathogène est fortement accentué par la présence de perturbations telluriques, comme les courants d’eau souterrains et les failles. Les effets sont l’insomnie, l’anxiété, la fatigue chronique, l’irritabilité,les  maux de tête, l’inefficacité, une santé fragile, des douleurs et pathologies diverses.

Le réseau Hartmann ou réseau global

Il a été mis en évidence par le docteur Ernst Hartmann (1915-1922), médecin de l’université de Heidelberg en Allemagne. Ce réseau réagit avec le nickel. Il est orienté Nord/Sud (2m)– Est/Ouest (2.5 m). Il est constitué de cloisons de 21 cm d’épaisseur et est souvent resserré dans les habitations.

Il se déforme en fonction des mouvements de la lune et aux abords des cours d’eau souterrains. Des cloisons resserrées et déformées indiquent un lieu fortement perturbé. À l’inverse, plus ce réseau est régulier et ses mailles larges, plus le lieu est sain. L’électricité a une influence sur ce réseau. Les nœuds Hartmann peuvent être canalisés par des tiges verticales, à l’instar des électrons dans un paratonnerre ou le sommet pointu d’un arbre.

Manifestation sur le terrain :

  • Arbre foudroyé
  • Déformation au niveau d’un puits
  • Fourmilière
  • Apparition d’excroissance sur les arbres
  • Haie malade ou mur lézardé
  • Perte de connaissance

Le réseau Curry

Le réseau Curry est un réseau diagonal. Il réagit avec le fer. Il est constitué de cloisons de 3 à 8 mètres (4.5 m en moyenne), espacées de 40 cm. Ses croisements sont géopathogènes. Le réseau est influencé par les masses métalliques (fer aimant). De ce fait une cloison ou un nœud curry traverse très souvent la plaque en fonte d’une cheminée.

Le réseau Peyré

Il a été découvert en 1937. Ce réseau est orienté Nord/Sud – Est/Ouest. L’espacement de ses cloisons est de 7 à 8 mètres et son épaisseur de 40 cm. Il réagit avec l’or. C’est un réseau solaire.

Le réseau Palm

Il est orienté Nord/Sud – Est/Ouest. Ses cloisons sont espacées de 5 mètres et son épaisseur est de 36 cm. Il réagit avec le cuivre.

Le réseau Wissmann

Le réseau Wissmann est diagonal. Ses cloisons font 50 cm d’épaisseur, avec une maille de 10 mètres de côté. Il réagit avec l’aluminium.