L’eau souterraine

Définition

L’eau souterraine est présente sous différentes formes selon la nature du sous-sols :

  • Cours d’eau souterrain entre une moraine et une couche argileuse ou rocheuse.
  • Cours d’eau souterrain dans une faille.
  • Nappe (dont nappe phréatique)

Le rayonnement gamma augmente et le champ magnétique naturel de la terre diminue. Le rayonnement infrarouge de la terre baisse en été et augmente en hiver. La nocivité est plus forte sur les rives du courant. C’est à cet endroit que l’on mesure la plus grande différence de potentiel.

Mesure

Un courant d’eau souterrain se détecte avec un géomagnétomètre, un scintillateur gamma, un électromètre, un émeteur-récepteur ELF, un thermomètre IR, au pendule, à la baguette ou antenne de Lecher, à la main.

Pathologies

Énurésie, arthrose, rhumatisme, maladies chroniques, fatigue matinale. Cancer en cas de croisement ou de superposition avec des réseaux telluriques. Perturbation du système endocrinien. L’intensité des émissions d’hyperfréquences de la glande thyroïde triple, de même que celle des glandes surrénales. À l’inverse, l’intensité des émissions provenant de l’ensemble des autres glandes endocrine s’effondre (épiphyse, hypophyse, thymus, ovaire ou testicule, pancréas).

Prendre conscience de l'influence des ondes électromagnétiques sur l'organisme, appliquer des gestes simples pour améliorer le bien-être au quotidien.