Le téléphone mobile

Tous les téléphones mobiles émettent des ondes pour leurs 4 usages principaux : téléphone, envoi de SMS/MMS, envoi et réception des données via Internet (e-mails, mise à jour, GPS dont les cartes sont « en ligne »), transmissions de données Wifi et Bluetooth. Chaque type d’onde a des caractéristiques différentes en termes d’intensité, de fréquence porteuse et éventuellement de pulsation basse fréquences. Toutes ces émissions, notamment les basses fréquences pulsées de la « 2G », peuvent s’avérer néfastes sur la santé. Il est indispensable dans les notions d’hygiène électromagnétique de faire baisser les niveaux de rayonnements par toutes les méthodes à votre disposition.

  • 1ère méthode : L’abstinence : vous n’avez pas de portable ou vous l’allumez uniquement en cas d’urgence et pour des appels courts.
  • 2ème méthode : Avoir un modèle de téléphone simple, avec le moins de réglages et d’options possibles, pour téléphoner de manière ponctuelle et choisie… mais qui fonctionne en mode 3G, ce qui divise par 28 votre puissance d’exposition par rapport au 2G.
  • 3ème méthode : Pour tous, et notamment pour les accrocs du portable : un usage plus raisonné, intégrant les réglages à appliquer pour utiliser l’ensemble des fonctions de manière optimisée, et l’adoption des différentes méthodes de protection (kit oreillette, pastilles pour téléphones portable type Neutralizer ou CMO ou encore des protections personnelles type Earthcalm ou à base de Tourmaline noir ou de shungite).

 

Les 17 bons réflexes pour limiter votre exposition

  1. Pas de téléphone mobile pour les moins de 15 ans.
  2. Il est officiellement recommandé de ne jamais approcher un téléphone mobile en fonctionnement du ventre d’une femme enceinte ou à moins de 20 cm de tout implant métallique, cardiaque ou autre, afin de limiter le risque d’interférence électromagnétique.
  3. Ne pas porter son téléphone à hauteur ou contre son cœur, l’aisselle, la hanche et près des parties génitales. Tenir l’antenne du téléphone la plus éloignée possible de soi, même lors de l’envoi d’un SMS.
  4. Toujours préférer le kit piéton filaire livré avec votre téléphone afin d’éloigner l’appareil de votre oreille (et de votre cerveau) le temps de la conversation. Les oreillettes filaires à tubes à air permettent une atténuation supplémentaire en supprimant la pollution qui est conduite via le fil jusqu’à l’oreille. Éviter les oreillettes Bluetooth qui génèrent directement dans l’oreille une pollution à des fréquences encore plus nocives au niveau du cerveau.
  5. L’usage du haut parleur et du mode main libre pour téléphoner peut également vous permettre d’atténuer la puissance reçue depuis le téléphone en le tenant le plus éloigné possible de vous.
  6. Limiter le nombre et la durée de vos appels. Pas plus de 5 ou 6 appels par jour par exemple, ni plus de 2 ou 3 minutes pour chacun. Respecter un temps important entre chaque appel.
  7. Préférer l’usage des SMS lorsqu’ils peuvent se substituer à un appel.
  8. Ne téléphoner que dans des conditions de réception maximum.
  9. Ne pas téléphoner en vous déplaçant (marche à pied, train, métro, voiture).
  10. Ne pas téléphoner en voiture, même à l’arrêt, ou dans tout autre infrastructure métallique type ascenseur, par exemple, ou certains bâtiments industriels.
  11. Lorsque vous êtes en voiture ou dans un transport en commun, choisir le mode avion de votre téléphone (ou hors connexion), ou l’éteindre, pour éviter que le téléphone ne cherche en permanence le relais le plus efficace pour votre téléphone.
  12. Éloigner le mobile de vous et le maintenir à la verticale le temps de joindre votre correspondant et tant que la première sonnerie n’a pas retenti (c’est à ce moment que l’exposition est la plus forte).
  13. Ne pas oublier : en public, vos voisins subissent le rayonnement émis par votre téléphone. S’éloigner permet d’éviter leur exposition passive.
  14. La nuit, ne jamais conserver un téléphone mobile allumé ou en recharge à moins d’un mètre de votre tête. Toujours l’éteindre ou au moins activer le mode avion pour limiter son rayonnement et celui de l’antenne relais avec laquelle il communique régulièrement. De plus, la pollution basse fréquence du chargeur génère également une pollution électromagnétique non négligeable à une distance plus proche de votre corps.
  15. Choisir son téléphone :
    • Réduire le DAS : privilégier les modèles 3G ou supérieurs et désactiver les réseaux non indispensables et non utilisés (WiFi, Bluetooth, …)
    • Critère du fonctionnement en mode 3G : avec en moyenne 28 fois moins de puissance émise au niveau du téléphone, la 3G est largement préférable à la 2G, y compris en mode données où le temps d’exposition est diminué de manière significative. Fournir aujourd’hui aux adolescents des téléphones « ancienne génération » sans le réseau 3G est un mauvais choix à faire car cela les obligerait à utiliser des réseaux Wifi beaucoup plus dangereux biologiquement.
  16. Bien utiliser son téléphone : l’usage d’un téléphone pour ses fonctions « avancées » en connexion quasi-permanente induit un cumul d’exposition tout au long de la journée. Privilégier les paramétrages suivants :
    • Les connexions permanentes liées aux applications de type Facebook, météo, bourse, récupération automatique d’emails de type « push-mail », les mises à jour des logiciels, les cartes de GPS, ou autres mises à jour de données nécessitant une connexion en mode data en 3G, ou pire en GPRS/EDGE, sont directement la cause d’une surexposition chronique importante.
    • Attention aux réseaux Wifi en recherche permanente sur certains modèles et qui émettent de manière récurrente, et sans nécessité, des ondes porteuses à des niveaux importants, s’ils n’ont pas été désactivés après usage.
    • Attention aux applications utilisant la géolocalisation qui génèrent parfois des connexions.
    • Éviter les téléchargements longs en sans fil.

Éviter l’usage du Bluetooth en voiture qui engendre une forte pollution à l’intérieur de l’habitacle et durant tout le trajet, et ce, même dans le cas où le téléphone recherché n’existe plus ou bien n’est plus connecté en Bluetooth.